Quel.le.s que soient le contexte et la manière, une femme est toujours jugée pour ce qu’elle fait de son corps

C’est un des plus grands lieux communs que de constater que de tous temps, les femmes qui se prostituent concentrent le plus de critiques de la part de la société, et contre toute attente, davantage de la part de femmes que d’hommes. Je voudrais parler de la prostitution, et d’autres cas, où même des personnes se déclarant féministes blâment des femmes pour ce qu’elles font … Continuer de lire Quel.le.s que soient le contexte et la manière, une femme est toujours jugée pour ce qu’elle fait de son corps

Le harcèlement de rue (témoignage en version longue pour l’exposition « Souriez, vous êtes harcelées » de l’association Humans for Women)

Je pense que j’ai appris très tôt à avoir peur dans la rue. J’ai appris à intérioriser qu’en tant que femme, notre corps nous met en danger et quand on sort la nuit on l’est encore plus. Dès le BAC, vers 18-19 ans, j’ai découvert le harcèlement de rue par le biais d’hommes qui m’ont abordée. J’ai intériorisé cela, dans mon éducation et dans la … Continuer de lire Le harcèlement de rue (témoignage en version longue pour l’exposition « Souriez, vous êtes harcelées » de l’association Humans for Women)

Ce qu’est le cœur de Maylis de Kerangal

« Ce qu’est le cœur de Simon Limbres », ça personne ne le sait, mais Maylis le sait, gagnante du prix du Roman des étudiants, organisé par France culture et Télérama en 2014, avec Réparer les vivants, et elle va suivre les vingt-quatre heures de sa transplantation cardiaque. Roman collectif, roman intimiste, elle est une inquisitrice de l’âme, à travers un style étonnant, battant la mesure des … Continuer de lire Ce qu’est le cœur de Maylis de Kerangal

Le portrait de Dorian Gray

« Les livres que le monde appelle immoraux sont ceux qui lui montrent sa propre ignominie ». Le Portrait de Dorian Gray pourrait être celui de la nature humaine. On peut dire qu’Oscar Wilde nous montre son ignominie et bouscule nos jugements, notre vision de l’humanité, la montrant faible et pulsionnelle. Imparfait, perdu dans un espace-temps insensible, l’homme s’interroge sur la finalité de sa vie, prend peur … Continuer de lire Le portrait de Dorian Gray

Crime et châtiment

« Par une soirée extrêmement chaude du début de juillet, un jeune homme sortit de la toute petite chambre qu’il louait dans la ruelle S… et se dirigea d’un pas indécis et lent vers le pont K… », ainsi commence le roman traditionnel russe Crime et Châtiment, écrit en 1866 par Fédor M. Dostoïevski. Fervent défenseur du « bon peuple russe », l’homme de lettres s’inspire de Balzac et … Continuer de lire Crime et châtiment

On va vous faire aimer Proust

Aux dires des vérités de ce monde, lire Proust serait pure folie. Le « petit Marcel » fait des phrases longues et compliquées. « Quand on aime, on ne compte pas ! » leur ai-je crié, animée d’une passion inconditionnelle, pour mon âme-sœur littéraire. Je me suis donc donné le défi quelque peu irrationnel et perdu d’avance, de faire aimer, le temps d’une page, parce que l’éternité c’est trop long, … Continuer de lire On va vous faire aimer Proust

Partir pour un Ailleurs

Ailleurs. Mon nom est Ailleurs. Cela peut paraître étrange. Mais j’aime les plages de sable blanc, les horizons qui ouvrent la voie sur un ailleurs, comme moi, qui ai un regard abyssal. On me l’a toujours dit. Les filles surtout. Elles sont belles, les filles. Je préfère l’Horizon. Je préfère l’autre monde. Mes parents savaient que j’aimerais partir loin et les endroits lointains, en me … Continuer de lire Partir pour un Ailleurs

Je suis une femme et j’aime le sexe !

Wow, ça fait du bien ! Rien que de le dire, j’ai l’impression d’être une révolutionnaire. Parce que, oups, il faut pas le dire trop fort… Soit cela fait peur aux messieurs, soit cela jette sur moi le courroux social. Si j’exprime un peu trop mes désirs sexuels, qu’est-ce que je risque ? Le joli qualificatif de salope ou une prédisposition socialement déclarée à être … Continuer de lire Je suis une femme et j’aime le sexe !

Le photographe qui sublime les corps

Avez-vous entendu parler du projet artistique du photographe de mode et de publicité Idan Wizen, intitulé « Un anonyme nu dans le salon » ? Lancé en 2009, le projet consiste à photographier sans fard, sans sélection, sans artifice les femmes et les hommes dans leur plus simple appareil. On vient poser gratuitement devant l’objectif du photographe, qui nous offre une séance de shooting professionnel. La photo … Continuer de lire Le photographe qui sublime les corps