Le photographe qui sublime les corps

Avez-vous entendu parler du projet artistique du photographe de mode et de publicité Idan Wizen, intitulé « Un anonyme nu dans le salon » ? Lancé en 2009, le projet consiste à photographier sans fard, sans sélection, sans artifice les femmes et les hommes dans leur plus simple appareil. On vient poser gratuitement devant l’objectif du photographe, qui nous offre une séance de shooting professionnel. La photo sélectionnée sera ensuite exposée sur son site internet et dans des galeries du monde entier.

La séance dure deux heures. Il suffit de s’inscrire sur le site internet du photographe, de convenir d’une date et vous êtes informé.e du déroulement de la séance jusqu’au jour J, afin de vous rassurer et de vous conforter ou non dans votre choix. Tout est pensé pour vous mettre à l’aise et ça marche. Le jour du rendez-vous, Idan vous accueille chaleureusement, vous offre le café, fait votre connaissance pour préparer le shooting qui va suivre. Il vous met à l’aise, vous demande ce que vous faites dans la vie, ce qui caractérise votre personnalité, les parties de votre corps que vous aimez, ce que vous ne voulez pas voir apparaître sur la photo, et vous laisse choisir le moment où vous êtes prêt.e. Vous vous déshabillez derrière un paravent et c’est parti pour une agréable séance d’introspection autour de votre corps, dont Idan vous suggère les poses, vous laisse choisir et vous épanouir devant son objectif.

Car, oui, au fur et à mesure de la séance, la gêne de la nudité disparaît assez vite pour laisser place à un sentiment de liberté à l’état pur et vous vous sentez incroyablement bien et délesté de tous.tes les autocontrôles et les conventions qui pesaient sur votre corps de par les vêtements. Comme si vous laissiez tomber sur le sol les normes, les tabous, les timidités au fur et à mesure que vous ôtiez le pantalon, la robe, la chemise. Vous lâchez prise, peut-être malgré vous ou de votre gré mais vous vous laissez aller, un peu comme si vous aviez un peu trop bu et que toute votre inhibition s’en était allée… C’est libérateur et cela se voit sur les photos. Idan Wizen a réussi son coup ! Celui de capter une étincelle d’humanité, derrière les masques, les vêtements, les carcans que nous traînons encore derrière nous quand nous entrons dans son atelier.

En admirant ses photos lors d’une exposition, on voit, on ressent, on vit toute l’humanité des clichés et c’est émouvant de liberté et d’authenticité. Sans nier l’émotion qui ressort des hommes photographiés, les femmes (et certains hommes dont le corps ne répond pas aux canons de beauté) ont, dans le regard, un petit quelque chose en plus : quelque chose de transgressif, de terriblement touchant, de profondément mystérieux. Nous avons l’impression que ces femmes, qui ont sauté le pas, nous disent quelque chose d’encore plus important que leur nudité. Cela m’a frappée à l’aune des diktats pesant sur le corps de la femme dans notre société : en posant nue, une femme transgresse une règle. En posant ainsi de son propre gré, elle va au devant des critiques sociales réservées aux femmes qui se dénudent. Et c’est jouissif. C’est extrêmement libérateur que ce soit pour la photographiée ou le.a spectateur.rice. Sur les clichés, leur liberté toute crue, toute nouvellement gagnée, est sans limite. Parce que, en posant nues, elles défient tous les jugements. Parce que leur nudité dit juste ce qu’elles sont, leur regard défie le spectateur, qui, lui, ne s’est pas dénudé comme elles. En posant nues, elles disent au monde entier qu’elles sont belles.

Jusqu’à aujourd’hui, Idan Wizen a photographié 1 500 personnes (enchantées) et il ne compte pas s’arrêter là.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s